Photothèque d’AVEC33 (obs)

Photothèque d’AVEC33

Ces trésors peu connus ou inconnus de la Gironde

Slider image

Photothèque d’AVEC33

Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image

Cela fait plus de quinze ans que Harvey MORGAN recense les lieux de culte en Gironde et sillonne les routes girondines à leur recherche pour les photographier. Ses photographies foment la base de la Photothèque d’AVEC33. Depuis, plusieurs photographes lui ont rejoint dans ce projet et ont contribué à la Photothèque, notamment Michel Wiedemann et François-Rémy Roqueton.

Pourquoi ce projet ?

Un projet de telle envergure n’a jamais été entrepris et pourtant il nous semblait une necessité. De plus, nous avons avait inspiré par les travaux de Léo Drouyn qui a dessiné la plupart des monuments religieux et civils tel qu’il les a trouvés au 19ème siècle. Sans prétendre à la qualité de ses œuvres, nous sommes partis pour dresser un état des lieux du patrimoine religieux en Gironde au début du 21ème siècle. Comme vous pouvez l’imaginer, ces lieux ont beaucoup évoluer deppuis 150 ans et vous verrez vous-même en regardant leurs photos qu’ils sont aussi merveilleux aujourd’hui et méritent d’être mieux connus et valorisés.

Léo Drouyn

Autoportrait 1862

Bazas–Cathédralé Saint-Jean-Baptiste

Your subtitle here

Les photographies

Il y a près de 85 000 photos dans la Photothèque d’AVEC33. Impressionnant, non ? Et pourtant il nous quelques centaines à photographier.

Ce chiffre est à prendre avec prudence, vue le nombre de doublons dans notre fonds. Nous sommes les travaillons et faisons le triage afin de vous présenter ces trésors dans les meilleurs conditions et vous aider à les connaître à leur juste valeur.

Le recensement

Aussi important que les photographies est le recensement des lieux de culte en Gironde — plus de 1 250 à l’instant de l’écriture de cet article, ce qui revient à 1,2 lieux de culte par 10 km² et 0,8 par 1 000 personnes !

Lieux de culte en Gironde

Your subtitle here

Saint-Palais–Saint-Palais

Your subtitle here

Leçons ?

En photographiant les églises et chapelles depuis plus de 15 ans, qu’est-ce que nous avons appris ? Des choses intéressantes qui peuvent renverser quelques a priori.

Variété

Quand on visite les églises de la Gironde, on est frappé par leur variété. Il y a eu des influences venues d’ailleurs, comme le Saintongeais, qui explique en partie les difféences, mais il n’y a pas une école bordelaise, propre à ce territoire.

Cazats–Saint-Martin

Your subtitle here

Saint-Ciers-de-Canesse–Saint-Ciers

Your subtitle here

Evolution

Ces monuments sont souvent centenaires, même millénaires, et pourtant elles ne sont pas figées dans le temps. Il y a très peu d’églises qui n’ont pas évolué au cours de leur vie, selon le goût du jour et cela continue.

Coimères–Notre-Dame

Restauration

Castres-Gironde–Saint-Martin

Destruction

On a premier candidat à Belin-Béliet.

Vétusté, négligence

Leave a Comment